Quand la mémoire peut rapporter gros !

Dans un monde où la crise perdure, j’aimerais qu’on me donne des conseils qui peuvent résoudre durablement mes problèmes, surtout financiers !

Certes, diriez-vous, il suffit de consulter l’internet, et je n’ai qu’à choisir parmi les propositions qui y foisonnent. Peut-être devrais-je commencer par lire les méthodes de ceux qui sont devenus riches ?

A la lumière des sites consultés, un des outils utilisés pour gagner des fortunes est la mémoire. Quels sont les secrets ou méthodes ? Mais tout d’abord, voyons ce qu’est la mémoire.

La mémoire & son fonctionnement

La mémoire  accueille les informations envoyées par les cinq sens : les yeux, les oreilles, la peau, le nez, la langue. A leur arrivée, ces informations sont triées et envoyée dans la partie du cerveau pour être mises en mémoire : traitées pour lui attribuer sa signification et sa place. La mémorisation se fait en trois étapes: l’encodage, le stockage et le rappel.

La mémorisation laisse des empreintes nommées  « trace mnésique » dans notre cerveau pour faciliter l’accès. La trace mnésique  est effectuée grâce à de nouvelles liaisons créées entre certains neurones et à travers des modifications biochimiques des neurones récepteurs.

Les connexions créées sont facilement accessibles quand plusieurs informations sont rattachées à une donnée. Les circuits travaillent en interconnexion pour répondre aux requêtes lors d’un rappel.

Comment  la mémoire aide à  gagner des fortunes

La mémoire aide à gagner de la fortune parce qu’elle nous offre des moyens nécessaires pour :
– Savoir mieux gérer son temps

gérer son temps

Il n’est plus à démontrer qu’une mauvaise gestion du temps peut engendrer une grande perte d’argent. Pour maitriser ce facteur temps, les conseils proposés par ceux qui ont réussi, c’est de gérer notre mémoire de travail, pour une réponse rapide, spontanément, bref d’être plus efficaces.

Pour cela, il faudrait développer l’attention, la capacité d’observation et de concentration en s’aidant des stratégies de mémorisation à court et à long terme.

Par exemple, Franklin Roosevelt est connu pour sa mémoire à retenir les noms des personnes rencontrées. Il inscrivait sur le front des personnes leur nom, après la présentation. Il a pour ainsi dire privilégié la stimulation de sa mémoire perceptible entre autre pour encoder l’information.

– Penser positivement

positive-thinking-b

Selon Winston Churchill : « Il est une bonne chose de lire des livres de citations positives, car ces citations lorsqu’elles sont gravées dans la mémoire vous donnent de bonnes pensées ». Cette autosuggestion nous rendrait plus optimiste.

Grâce à cette attitude,  nous réveillons  la créativité en nous et la route vers la fortune ! En exemple de créativité, on peut citer Ingvar KAMPRAD d’IKEA.

Son entreprise, a débuté par la vente, selon la méthode porte à porte, de stylos, des nappes, des bijoux … bien loin des meubles qu’il a commencé à vendre en 1947, une année où l’Europe se reconstruisait après la guerre et où les meubles simples et pratiques faisaient fureur.

Cette aptitude à la créativité peut également s’obtenir en acquérant des connaissances précises. Des études ont montré que les riches préfèrent dépenser leur temps à apprendre auprès de ceux qui ont réussi, plutôt que de se divertir.

– Briller en société

lsd-mag-lifestyle-briller-en-societe-00

En appliquant des méthodes pour améliorer la manière de retenir des informations, par la stimulation de plusieurs sens à la fois. La capacité à capter les informations, mais également de répéter et reproduire les conditions de l’encodage, nous offrent la possibilité de stocker beaucoup d’informations que nous pouvons ressortir le moment voulu pour briller en société. C’est ce que l’on appelle : la culture.

Se distinguer par nos connaissances et nos cultures générales en milieu huppé nous fera apprécier favorablement : une porte qui s’ouvre pour côtoyer les riches afin d’acquérir et comprendre leur mode de fonctionnement et être bénéficiaire des partages d’expériences liées à leur succès.

– Trouver La Solution à un problème

probleme-solution-creative-idee

Le cerveau a été créé pour résoudre des problèmes de survie et le plus intelligent est celui apporte la solution adaptée aux conditions environnantes. Ainsi, la réussite revient à celui qui sait trouver une solution à un problème donné.

Par exemple, Bill Gates a débuté son aventure en observant l’environnement informatique et les problèmes des entreprises qui sont éphémères comme des étoiles filantes. De ces informations, il a imaginé la Solution en créant Microsoft.

Au casino, Alan Woodrich Gamblers fait partie des  parieurs les plus riches du monde.  Ses aptitudes en mathématiques rapides l’ont beaucoup aidé à gagner notamment au Blackjack et autres jeux où le calcul est possible pour gagner. Contrairement aux machines à sous qui fonctionnent grâce à des algorithmes très pointues ce qui réduit les chances de battre le casino.

Vers les années 80-90, il a créé un programme informatique sur les paris sportifs Avec le succès de ce programme, on lui a surnommé le roi des courses de chevaux à Hong Kong. En tant joueur pro, il a amassé plus de 640 millions de dollars australiens de gains.

– Gagner aux jeux

Casino

La mémoire n’est pas seulement pour les intellectuels ! Elle a bien aidé les joueurs à faire tomber le gros lot. Ainsi Richard Lustig, qui a gagné sept fois au Power Ball ou le loto américain, a empoché 550 millions de dollars. Son conseil ? Choisir ses propres numéros, faire des recherches si ces numéros ont déjà gagné, sélectionner dix séries de chiffres, les mémoriser et tant qu’on joue, rester sur ces mêmes numéros. Il a rajouté par la suite qu’il ne faut jamais choisir ses numéros à la hâte.

Au blackjack, l’australien Kerry Packer est celui qui a  décroché plus de 20 millions de dollars,  le record mondial du plus important gain en une seule partie au Grand Casino de Las Vegas, en 1995. Pour cela, il aurait misé sur huit parties simultanément, sans compter les cartes selon ses dires.

Le blackjack est un jeu de carte. Une des méthodes pour augmenter la probabilité de gagner à ce jeu, est le comptage des cartes. Pour cela, il faudrait repérer les cartes distribuées pour savoir si les restantes sont intéressantes plus de gain. Cette méthode demande beaucoup d’efforts de mémorisation, d’attention et de pratiques, mais elle permet d’augmenter la chance de gagner beaucoup.

Aux dires des gagnants en loto, pour augmenter sa chance, la loterie devrait être prise comme un métier. Pour cela, le métier exige beaucoup de recherches et de mémorisation ainsi qu’un peu de superstition.

En effet,  les joueurs devraient effectuer des recherches sur deux chiffres les plus souvent tirés sur une longue période donnée, les mémoriser et les privilégier dans le choix des chiffres. Les autres chiffres seraient la date des évènements marquants dans votre vie, etc.

Mais ceux qui ont gagné le gros lot, comme le joueur qui a remporté 23 millions d’euros au tirage du Loto en mai 2014, n’arrivent pas à déterminer le facteur qui a déclenché leur chance.

Quant à Vega Soondrum qui a fait tomber le super jackpot de Rs 57 millions en 2010, à l’île Maurice, son truc c’est de prier et de faire le vœu de gagner le pactole.

Click Here to Leave a Comment Below